Famille Burcheri

Redortier (04)

Méthode de production : 

 Depuis 1976, notre père Gérard est agriculteur à Redortiers sur le plateau d’Albion. Notre grand-père l’était déjà avant. Nous sommes un peu comme Obélix, nous sommes tombés dedans depuis tout petit », sourient Lorène et Guillaume Burcheri, frères et sœurs dans la vie et collaborateurs sur leur exploitation familiale tout près de Banon. Lui, est plutôt aux champs, elle, s’occupe de la vente directe et la communication et Gérard le patriarche, est un homme heureux d’avoir pu transmettre son amour du métier, son savoir et sa campagne à ses deux enfants ! Mais alors travailler en famille c’est comment ? « On est obligé de trouver des solutions », témoigne Guillaume. « Et en cas de désaccords, l’avantage c’est qu’on peut tout se dire et on sait que le lendemain c’est passé », ajoute avec malice Lorène. Au début Gérard, commence par l’élevage d’ovins, mais en 1986, il arrête pour se consacrer à la lavande, au lavandin en investissant dans une distillerie sur place. « Puis, rapidement, on a développé toute la production autour de la ruche, les légumineuses et on a redémarré la culture de la châtaigne. Soit un produit pour chaque saison. », détaille Guillaume. Mais les Burcheri, passionnés de leur terroir, à qui ils rendent hommage via leur marque Entre Lure et Ventoux, aiment aussi en décliner toutes les saveurs en innovant : « nous avons créé notre gamme de bières, à la châtaigne pour l’ambré, au miel de lavande pour la blonde ou à l’épeautre pour la blanche. Mais, notre dernière création, c’est une pâte à tartiner cacao-châtaigne confectionnée juste à côté, à 5 kms de chez nous par la confiserie Leblanc à Banon. Un délice… », s’enthousiasme la cadette. Chez les Burcheri, depuis toujours, les céréales, les plantes à parfum et les châtaignes sont cultivées en agriculture raisonnée. « Pour les châtaignes, il n’y a aucun traitement, pour le lavandin c’est extrêmement compliqué mais nous travaillons en étroite collaboration avec le Criepam  ». Et les deux d’ajouter à l’unisson : « ici c’est le paradis. Nous sommes au frais à 1000 mètres d’altitude, l’été il y a ces champs de lavande à perte de vue. A l’automne, ce sont les châtaigniers, ces arbres immenses et sacrés qui nous apportent les châtaignes savoureuses…puis les lentilles, le miel…Avec en plus, cette vue sur les sommets de Lure et du Ventoux » C’est parce que la famille Burcheri est inspirée par la beauté et les couleurs de ce terroir unique, que vous retrouvez cette authenticité, ces saveurs et ce bonheur du partage dans tous leurs produits ! 

C’est une exploitation familiale installée à Redortiers depuis 1976. Ce village se situe sur le plateau d’Albion au-dessus de Banon entre 800 et 1100m d’altitude.
Nous cultivons en agriculture raisonnée des plantes à parfum (lavande fine, lavandin, sauge sclarée) et des céréales (blé dur, blé tendre, petit épeautre, lentille verte, pois chiche, etc.).
En parallèle, nous récoltons aussi nos châtaignes que nous vendons fraiches en saison ou en produits transformés (crème de marron, farine, bière, etc.). Enfin notre exploitation a aussi une activité apicole. Nos ruches sont réparties sur différentes communes afin d’obtenir différentes variétés de miels (Lavande, forêts, acacia, tilleul).

Couleurs Paysannes et vous ? 

Dès l’ouverture du magasin en 2012, nous avons été dépôt-vendeurs. Puis en 2014, nous sommes devenus adhérents et nous faisons désormais des permanences dans les magasins. On est heureux de rencontrer les clients, d’avoir leurs retours de leur faire déguster nos produits. Et puis ici entre nous ce sont de belle rencontre autour de la diversité du monde agricole. Et enfin on note chaque jour la force de ce point de vente directe qu’est Couleurs Paysannes

Vos couleurs/ valeurs:

Le MARRON : celui des châtaignes que nous cultivons avec passion (lire ICI l’article sur la récolte des châtaignes) mais aussi des lentilles et autres légumineuses. Et puis le VERT pour les jeunes châtaigniers renouveler nos châtaigneraies centenaires, grâce à la fondation Act for Planet, nous avons pu replanter de jeunes châtaigniers en agroforesterie, un savoir-faire ancestral qui consiste à planter des arbres en proximité de cultures en pleine terre pour fertiliser les cols et lutter contre le changement climatique. Il faudra être patients. Il faut 10 ans à cet arbre pour arriver à maturité !  

Le BLANC : celui des sommets enneigés l’hiver, du chapeau de nuage du mont Ventoux ou de la montagne de Lure à l’automne ou au printemps. Nous les regardons souvent pour nous guider dans nos pratiques. Si le Ventoux a un chapeau, le lendemain on sait qu’on peut tailler le lendemain…

Une citation, un slogan qui vous ressemble :

Aller en haut